Qui était Jean Paul Belmondo? La réponse en vidéo et en bande annonces...




Jean-Paul Belmondo était plus qu’un acteur. C’était un visage indissociable du cinéma français, avec son large sourire, son timbre de voix mille fois imité, mille fois moqué mais toujours aimé, Belmondo, "Bebel" pour les intimes, était un personnage truculent, un peu rebelle, émouvant.


La carrière de Bébel fut exemplaire. Jean-Luc Godard et Claude Chabrol firent de lui une icône de la nouvelle vague. Ce fut d’ailleurs avec Chabrol qu’il signa son premier grand rôle et Jean-Luc Godard, alors encore inconnu du grand public, lui proposa le premier rôle dans À bout de souffle, le film qui lança la carrière internationale de Belmondo. Belmondo, le Magnifique, entrait alors dans l’histoire du cinéma et n’en sortira plus jamais.


Il enchaîna des rôles restés dans les mémoires : Moderato cantabile, Cartouche, Pierrot le Fou, le Guignolo, le Magnifique… Pour certains, il est l’acteur de la nouvelle vague, d’autres se souviennent de l’acteur de films d’action et ses célèbres cascades. En effet, Belmondo eut la particularité de ne pas se faire doubler pour ses cascades. Il réalisa ainsi toutes les scènes dangereuses de tous ses films.

Certains de ses personnages furent à l’origine d’autres personnages à succès. Ce fut notamment le cas de L’Homme de Rio réalisé par Philippe de Broca en 1964. Belmondo incarnait un soldat dont la petite amie avait été enlevée. Son personnage, Adrien Dufourquet, inspira ensuite des personnages de manga au Japon qui connurent un grand succès comme Lupin III ou Cobra.


Source: podcastfacile.com


Pour découvrir Jean Paul Belmondo:


Voici une sélection de nos films préférés de l'acteurs.

1960 : À bout de souffle de Jean-Luc Godard

1962 : Un singe en hiver d’Henri Verneuil

1965 : Pierrot le Fou de Jean-Luc Godard

1970 : Borsalino de Jacques Deray